Mes écrits

Poker

poker

Si vous êtes complètement nul au poker, même si ce n’est pas de votre faute, premièrement c’est parce que vous êtes nuls tout court. On ne peut pas se promener par nos jolies contrées sans être obligé d’y jouer. Soit parce qu’il y à des tables disséminées un peu partout, soit parce qu’un malfrat malintentionné qui  gambadait joyeusement l’air moqueur et franchement énervant vous y a défié. Sans vouloir paraitre incongru, vous êtes nuls ! Ceci dit, la première chose à faire pour apprendre à jouer au poker, c’est admettre que l’on ne sait pas y jouer. Et admettre par voie de conséquence que vous êtes nuls.

Deuxièmement, si vous êtes un gros nul du bluff, c’est peut être aussi parce que vous êtes un minable doublé d’un triple incapable. Et là, je ne peux vraiment rien pour vous. Voyez-le du bon côté, cela vous permettra de ne pas vous faire plumer par des initiés qui ont tout compris. Ne vous sentez pas agressé, je suis certain que vous êtes très bons dans d’autres domaines… comme le saut à la corde ou l’animation de poupées. C’est génial, bravo.

Cependant, pour être un gars mortel, un vrai, le pré-requis c’est de savoir manier les cartes. “Ouééé mais c’est complètement nul ton truc”, me direz-vous. Ceci dit, aller faucher des champs pour avoir à manger, se frotter contre les arbres, se casser les guibolles à courir pour chasser la poule et se faire abîmer la face au bar du coin par des mecs sur-protéinés qui carburent au jus de boeuf, c’est nul aussi. Mais cela fait partie des choses inévitables de la vie.

J’en viens au sujet: si vous ne savez vraiment pas jouer, c’est très simple. Les règles sont trop compliquées pour vous, donc abandonnez et n’essayez pas d’apprendre, ce serait trop long (et accessoirement, ça pourrait vous frire le cerveau). Ceci dit, si quelqu’un vous défie, il ne faudra pas perdre la face, et donc accepter sans rechigner. La technique est simple. Le célèbre coup de l’“As dans la manche” étant dépassé, il faudra maintenant habilement se glisser dans un trou et prendre ainsi la tangente. Si par malheur vous croisez l’individu qui vous a appréhendé, dites lui que votre maman vous a appelé. C’est ridicule, mais c’est toujours mieux que d’admettre que vous ne savez pas jouer au poker.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *